Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
23 Nov

Guiratinga III, la Serra das Araras a encantadora...

Publié par Jean  - Catégories :  #aventure

Deixamos Guiratinga com tanta saudade das paisagens encantadores e do carinho dos seus habitantes. Nossos agradecimentos a Prefeitura pelo apoio. E um grande abraço a nosso companheiro Valdir. Guiratinga merece e vamos voltar...

Chers amis blogueurs, nos amis brésiliens des régions que nous explorons sont de plus en plus nombreux à ouvrir ce blog, tellement surpris d’y découvrir des paysages que la majorité d’entre eux ignorent. De petites phrases en brésilien leur sont destinées pour les remercier de leur accueil toujours chaleureux et de leur aide précieuse.

J’avais prévu de ne rester que quelques jours à Guiratinga, mais la région me gratifiait de si beaux paysage que j’étais prisonnier de son charme. Chaque journée qui s’offrait à moi me conduisait vers de nouveaux horizons, plus beaux que ceux de la veille. Ce matin, Valdir me propose de photographier la Serra das Araras, « la montagne des grands perroquets ». Je connais bien ce relief, il est placé juste sur le couloir de migration préhistorique que j’explore depuis des années et l’envie de le toucher des yeux me brûlait. Une fois le matériel dans la voiture, nous voici partis pour une nouvelle aventure. Les paysages de Guiratinga ne finissent pas de m’étonner. J’avais sélectionné cette région depuis des années et j’attendais le moment de l’explorer. Maintenant j’y étais, heureux comme un gosse. Les pistes traversent des fermes, il faut ouvrir et refermer des porteiras : un portail rustique qui signale l’entrée d’une fazenda (ferme). Ces porteiras délimitent les grandes propriétés et servent aussi à empêcher que le bétail ne passe d’une ferme à l’autre. Au loin un orage passe sur le Morro Dois Irmaos et m’offre une belle image. Valdir est d’une patience remarquable car il aime aussi contempler les paysages, il a très vite compris quels points de vue je recherchais et il anticipe en stoppant la voiture dans la trouée de la végétation ou sur une crête. Ensuite, je me déplace pour ajuster le meilleur angle. Puis nous repartons. Les pistes de fermes se divisent, se croisent, bifurquent et il n’est pas commode de s’y retrouver, mais Valdir s’en sort très bien, même si parfois nous devons faire demi-tour. Le paysage est vallonné, lorsque nous sommes sur la bosse, la Serra das Araras se profile sur l’horizon puis en replongeant dans un creux, nous la perdons de vue. Mais on s’en rapproche. Il est déjà quinze heures, l’horizon se bouche sur les quatre côtés, il va falloir faire vite. La Serra das Araras est face à nous, mais à cause d’un ruisseau il faut la contourner pour arriver au plus près. La piste nous amène à ses pieds et la Serra das Araras majestueuse surplombe le curral (ranch) d’un petit ranch. Le curral, s’est l’enclos dans lequel on parque le bétail. L’endroit est magique. Le fermier est là tout étonné de nous voir. La petite ferme semble bien minuscule devant l’imposant paysage qu’offre la Serra das Araras qui sert de toile de fond. La vallée est emplie des cris de ces grands aras multicolores qui colonisentl les vertigineuses parois de la montagne. Les nuages s’amoncèlent sur les flancs du relief, c’est le signe que l’orage, la brume et la pluie vont bientôt l’engloutir. Mais Dieu que cet endroit est beau et paisible. Dommage que mon ami Alain ne soit pas là, il aurait brossé une si belle aquarelle que mes photos ne remplaceront jamais. J’aurais tant d’endroits à lui montrer, mais qui sait…

Commenter cet article
A
<br /> Mais si, Jean, vos photos elles sont magiques ! ... Je n'ai aucune peine à imaginer ce paysage et cette ambiance !<br /> Ce que tu écris est si bien traduit qu'il est facile de se projeter dans votre aventure ... Je relais ton exploration un de ces jours dans mon blog (pour le moment j'ai des tas d'articles en<br /> retard, mais je m'en occupe au plus vite) .<br /> Allez, bonne continuation et surtout soyez prudents, on vous suit de loin avec intérêt et curiosité !<br /> Amitiés à toute l'équipe, en attendant d'être un jour avec vous,<br /> Alain MARC<br /> <br /> <br />
Répondre

À propos

Jean Périé. Diplômé de Préhistoire à l'Ecole Pratique des Hautes Etudes. Une vie sur la piste des grottes ornées d'Amazonie, au Mato Grosso,(Brésil). Un inventaire des paysages et de l'Art rupestre témoins d'une occupation vieille de plus de 20 000 ans.